Archives de catégorie : Journées Varia (2011-2012-2013)

Les friches industrielles réhabilitées à Marseille. Quid d’une politique publique? – Jean-Antoine Colin

Les friches industrielles réhabilitées à Marseille.

Quid d’une politique publique ?

Par J-Antoine Colin, UMR TELEMME, 4° année de thèse, sous la direction de Philippe Mioche

 Marseille : Ville-Port et industries, transformation au XIX° siècle

 Marseille dés sa fondation VI° Siècle AvJC fut un lieu d’échanges méditerranéens, et plus lointains. Mais il fallut attendre le XIX° Siècle, motorisation à vapeur maritime et ferroviaire, recomposition et extension haussmannienne, agrandissement du port, développement des relations coloniales et des industries pour que Marseille devienne une ville-port mondiale, au sens actuel. Continuer la lecture de Les friches industrielles réhabilitées à Marseille. Quid d’une politique publique? – Jean-Antoine Colin

Programme de la Journée Jeunes Chercheurs libre du 4 décembre 2013

Résumé :
Un travail de thèse nécessite la confrontation à des sources et des terrains ainsi que le choix et la mise en œuvre d’une méthode. La journée  » jeunes chercheurs » non thématique nous semble être le lieu d’une discussion autour de ces sources et méthodes permettant aux doctorants d’échanger et de progresser en dépit de disciplines, mais aussi de thèmes de recherches différents.
Programme
Maryline Crivello, Laure Verdon, UMR Telemme et Dominique Garcia, directeur de l’ED 355
Ouverture de la journée
Virginie Cerdeira, Olivier Lopez et Elodie Oriol, UMR Telemme
Présentation de la journée
Session 1 : Institutions et acteurs à Marseille au Moyen-Age
Caroline Carlon-Tabariès, sous la direction de Laure Verdon (4e année)
Enquête et procédure dans le règlement de conflits locaux entre St Victor de marseille et le seigneur des Baux (XIIIe-XIVe siècles)
Laure-Hélène Gouffran, sous la direction de Laure Verdon (6e année)
La parole des mendiants. Présence et influences auprès de la communauté marchande à Marseille à travers l’exemple des Rocaforti (1380-1450). Sources et méthodes
Session 2 : Politiques urbaines, industrielles et énergétiques dans le Sud de la France
Jean Antoine Colin, sous la direction de Philippe Mioche (4e année)
Les friches industrielles réhabilitées à Marseille : quelle (s) politique (s) publique (s)?
Kévin Duruisseau, sous la direction de Sylvie Daviet (3e année)
Le développement des centrales photovoltaïques au sol dans les territoires du Sud de la France : état des lieux, systèmes d’acteurs et enjeux
Session 3 : Art et philosophie ésotérique
Christel Naujoks, sous la direction de Rosella Froissart (3e année)
La théosophie d’Edouard Schuré dans l’évolution picturale de Paul Sérusier (1864-1927) : une voie vers l’abstraction?
Discussion entre jeunes chercheurs

Programme de l’année 2013-2014

Durant l’année 2013-2014, deux journées Jeunes Chercheurs sont programmées. Elles auront lieu les 4 décembre 2013 (journée libre) et 10 avril 2014 (journée thématique sur la transition énergétique).

 

Vous pouvez dès à présent nous contacter si vous souhaitez de plus amples informations sur l’organisation de ces journées, ou si vous êtes membres du Laboratoire TELEMME et que vous souhaitez proposer une communication pour le 4 décembre (jeunes.chercheurs.telemme@mmsh.univ-aix.fr).

Un appel à communication concernant la journée thématique sera prochainement diffusé, à l’attention de tous les jeunes chercheurs qui pourraient être intéressés par la thématique retenue.

 

Ces journées Jeunes Chercheurs se tiennent à la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme, 5 rue du château de l’Horloge, BP 647, 139094 Aix-en-Provence

Lieux théâtraux et idéologie médicéenne : l’exemple des noces de Marie de Médicis et d’Henri IV – Sonia Zerbib

Par Sonia Zerbib, TELEMME (UMR 7303), 4° année de thèse

Sous la direction de Guy Le Thiec

 

Montrer que les fêtes florentines de la Renaissance contribuent à forger une dynastie voire un Etat moderne est au cœur de mon projet de thèse. Leur donner du sens pour mieux saisir la métamorphose du pouvoir médicéen me permettra d’établir que derrière une histoire du spectacle se dissimule une histoire du pouvoir. C’est en effet par la nature et la culture de la fête que l’édifice politique médicéen, un temps fragile, va s’affirmer comme une monarchie autoritaire. La dimension politique de la fête apparaît donc primordiale. La fête est alors conçue pour honorer les événements qui rythmaient la vie florentine dans l’unique dessein de célébrer le pouvoir princier à une échelle locale mais aussi sur la scène européenne. Continuer la lecture de Lieux théâtraux et idéologie médicéenne : l’exemple des noces de Marie de Médicis et d’Henri IV – Sonia Zerbib

Les manifestes artistiques et littéraires sous la Troisième République : quelle taxinomie ? – Audrey Ziane

Par Audrey Ziane, TELEMME (UMR 7303) 2° année de thèse.

Sous la direction de Rosella Froissart et Claude Pérez

« Importe ici, au premier chef, le classement, l’ordre, la table selon lesquels on organise et réorganise le donné sensible, empirique et fourmillant. Il s’agit bel et bien d’une redistribution des données. D’établir de nouvelles analogies, de nouvelles différences, de distribuer autrement l’univers. Toute nouvelle grille (ou classification) se propose de réinterpréter le monde, de le lire autrement. »

Florence de Mèredieu, Histoire matérielle et immatérielle de l’art moderne et contemporain,  Paris, Larousse, (1994), 2008, p.23.

Un manifeste, si l’on considère l’étymologie du terme,  de l’italien manifesto est une ‘déclaration que font les princes par un écrit public […] (Furetière 1690, t.2, n.p) puis une ‘personne de grande considération » peut rendre compte de sa conduite par un manifeste (Dictionnaire de l’Académie française 1760, t2, 20) » Continuer la lecture de Les manifestes artistiques et littéraires sous la Troisième République : quelle taxinomie ? – Audrey Ziane

Les mémoires de l’immigration maghrébine sur le Web – Sophie Gebeil

Par  Sophie GEBEIL, UMR TELEMME (7303), 3°  année de thèse

Sous la direction de Maryline Crivello

Le caractère inédit de ce doctorat d’histoire réside dans le recours à un corpus composé principalement de sites internet extraits des archives françaises du Web. Certes une réflexion historiographique a été menée sur le Web (temporalités, édition, usages), mais la volatilité des données en ligne en l’absence d’archives institutionnelles, a constitué un frein à la recherche. En effet, le contrat de vérité qui lie l’historien à son lecteur, doit permettre à ce dernier, grâce aux références citées dans les notes de bas de page, d’avoir accès aux sources utilisées. Continuer la lecture de Les mémoires de l’immigration maghrébine sur le Web – Sophie Gebeil

Les débuts du Mercure François : en quête d’un espace public apaisé (1605-1610)? – Virginie Cerdeira

Par Virginie Cerdeira, TELEMME (UMR 7303),

2ème année de thèse, sous la direction de Guy Le Thiec et Isabelle Luciani

 

Considéré comme le premier périodique français, le Mercure François est associé aux balbutiements de la presse d’Ancien Régime, dont l’acte de naissance est symbolisé par la parution du premier numéro de la Gazette de Théophraste Renaudot, en 1631. A cet égard, les deux titres sont exclus de l’âge d’or de l’affirmation d’une sphère et d’un espace publics critiques situé au tournant des XVIII° et XIX° siècles par le philosophe et sociologue allemand Jürgen Habermas1. Continuer la lecture de Les débuts du Mercure François : en quête d’un espace public apaisé (1605-1610)? – Virginie Cerdeira