Programme de la Journée Jeunes Chercheurs libre du 4 décembre 2013

Résumé :
Un travail de thèse nécessite la confrontation à des sources et des terrains ainsi que le choix et la mise en œuvre d’une méthode. La journée  » jeunes chercheurs » non thématique nous semble être le lieu d’une discussion autour de ces sources et méthodes permettant aux doctorants d’échanger et de progresser en dépit de disciplines, mais aussi de thèmes de recherches différents.
Programme
Maryline Crivello, Laure Verdon, UMR Telemme et Dominique Garcia, directeur de l’ED 355
Ouverture de la journée
Virginie Cerdeira, Olivier Lopez et Elodie Oriol, UMR Telemme
Présentation de la journée
Session 1 : Institutions et acteurs à Marseille au Moyen-Age
Caroline Carlon-Tabariès, sous la direction de Laure Verdon (4e année)
Enquête et procédure dans le règlement de conflits locaux entre St Victor de marseille et le seigneur des Baux (XIIIe-XIVe siècles)
Laure-Hélène Gouffran, sous la direction de Laure Verdon (6e année)
La parole des mendiants. Présence et influences auprès de la communauté marchande à Marseille à travers l’exemple des Rocaforti (1380-1450). Sources et méthodes
Session 2 : Politiques urbaines, industrielles et énergétiques dans le Sud de la France
Jean Antoine Colin, sous la direction de Philippe Mioche (4e année)
Les friches industrielles réhabilitées à Marseille : quelle (s) politique (s) publique (s)?
Kévin Duruisseau, sous la direction de Sylvie Daviet (3e année)
Le développement des centrales photovoltaïques au sol dans les territoires du Sud de la France : état des lieux, systèmes d’acteurs et enjeux
Session 3 : Art et philosophie ésotérique
Christel Naujoks, sous la direction de Rosella Froissart (3e année)
La théosophie d’Edouard Schuré dans l’évolution picturale de Paul Sérusier (1864-1927) : une voie vers l’abstraction?
Discussion entre jeunes chercheurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.