Nocturnes : espaces et pratiques de la nuit (programme)

29 mai 2024
Salle Duby, Maison méditerranéenne des Sciences de l’Homme, 5 rue du Château de l’Horloge, 13094 Aix-en-Provence

8h45 – Accueil des participants et du public
9h – Ouverture de la journée d’études

Alexandre Grondeau, professeur des universités en géographie, directeur adjoint du laboratoire TELEMMe.

9h15 – Introduction 
  • Julia Viallon, doctorante en histoire moderne, Aix-Marseille Université, CNRS, TELEMMe.
  • Pauline Savéant, doctorante en histoire contemporaine, Aix-Marseille Université, CNRS, TELEMMe.

9h30 – Session 1
La nuit valorisée : ressources et loisirs

Modération : Alexandre Grondeau, professeur des universités en géographie, directeur adjoint du laboratoire TELEMMe.

Se divertir la nuit : la pêche de loisir de nuit
Julien Panaget, doctorant en géographie, Aix-Marseille Université, CNRS, TELEMMe.

Ré-ambiancer la nuit : politiques et pratiques nocturnes sur le territoire du Parc naturel régional Périgord-Limousin
Esther Chevreau Damour, doctorante en anthropologie, Université Lumière Lyon 2, CNRS, Environnement Ville Société. 

10h40 Pause café 

11h – Session 2
La nuit contrôlée : traque et surveillance

Modération : Karima Dirèche, directrice de recherche au CNRS, Aix-Marseille Université, CNRS, TELEMMe.

Contrôler les nuits algéroises par les cafés : un ordre urbain nocturne en situation coloniale (1830 – Première Guerre mondiale)
Sihem Bella, doctorante en histoire contemporaine, Université de Lille, CNRS, IRHiS

Traques policières nocturnes dans les espaces touristiques alpins : l’in/visibilité comme stratégie de contrôle migratoire à la frontière franco-italienne)
Sarah Bachellerie, doctorante en géographie, Université Grenoble-Alpes, CNRS, Laboratoire Pacte / LARHA. 

12h10 Pause repas

13h45 – Session 3
La nuit redoutée : représentations et réalité

Modération : Emmanuel Bain, maître de conférences en histoire médiévale, Aix-Marseille Université, CNRS, TELEMMe.

« Cupid[o] uisendi situm castrorum » (Tacite, Histoires, I, 48, 8) : l’intrusion nocturne de Cornelia et la question de la présence des femmes dans l’enceinte des camps militaires romains
Gaëlle Perrot, docteure en histoire romaine, Université Jean Moulin Lyon 3, CNRS, HiSoMA. ATER en histoire ancienne, Aix-Marseille Université, CNRS, Centre Camille Jullian.

« Des hommes-Hiboux » : La guerre nocturne des Cévennes, entre pratiques transgressives et usages militaires de la nuit (1702-1704)
Pol-Henri Poirret, professeur d’histoire-géographie, Lycée de l’Assomption, Bondy.

14h55 Pause 

15h15 – Session 4
La nuit transgressive : justice et criminalité

Modération : Anne Montenach, professeure des universités en histoire moderne, Aix-Marseille Université, CNRS, TELEMMe.

Les crimes commis de nuit en Provence à la fin du Moyen Âge
Claire Allen, doctorante en histoire médiévale, Aix-Marseille Université, CNRS, TELEMMe.

À qui profite la nuit ? L’économie illicite rhodanienne au prisme du nocturne de Lyon à la Méditerranée (mi XVIIe-XVIIIe siècles)
Cécile Bournat-Quérat, doctorante en histoire moderne, Aix-Marseille Université, CNRS, TELEMMe.

16h25 – Conclusion
  • Léna Aparis-Jutard, doctorante en géographie, Aix-Marseille Université, CNRS, TELEMMe.
  • Claire Huet, doctorante en histoire moderne, Aix-Marseille Université, CNRS, TELEMMe.


Citer ce billet
Julien Panaget (2024, 18 avril). Nocturnes : espaces et pratiques de la nuit (programme). Jeunes Chercheurs·euses TELEMMe. Consulté le 13 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w8do

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.