Appel à participation – Ateliers doctoraux TELEMMe – Séance d’introduction autour du “tournant spatial”

Appel à participation – Ateliers doctoraux de l’UMR TELEMMe –

 

Séance d’introduction autour du Spatial Turn

 

                   Chers doctorants, chères doctorantes,

Comme vous le savez, à partir de la rentrée, les traditionnelles Journées Jeunes Chercheurs de l’UMR TELEMMe prennent une nouvelle forme. Une seule Journée d’études viendra clôturer une série d’ateliers doctoraux répartis tout au long de l’année universitaire à partir du mois d’octobre.

 

 Objectif et déroulement des ateliers doctoraux

 

Tous/tes le doctorant/es du laboratoire sont invité/es à participer activement. L’idée est de nous réunir à raison d’une demi-journée par mois et de nous rencontrer autour d’un auteur ou d’une thématique.

 

La succession des ateliers nous permettra de construire un objet d’étude commun que l’on retrouvera au moment de la Journée d’études conclusive du printemps (probablement mai 2015). 4 séances d’atelier précéderont cette journée selon le calendrier prévisionnel suivant : mi-octobre, mi-novembre, fin janvier, début mars.

 

Un temps de réflexion viendra clôturer chaque demi-journée et nous permettra d’élaborer ensemble l’appel à participation pour l’atelier suivant. Ainsi, chaque atelier tiendra compte des travaux de l’atelier précédent et de l’évolution de notre réflexion commune, qui nous permettra de formuler le contenu de la Journée d’étude finale. Lors de chaque atelier, deux doctorant/es de l’UMR – travaillant si possible dans des champs disciplinaires différents – viendront présenter un article en relation avec la thématique de l’année. Les articles auront été communiqués et soumis à la réflexion des autres participants à l’atelier au préalable. De cette manière il sera possible de participer activement à la discussion à l’issue des présentations croisées des textes théoriques. La confrontation de deux textes comme celle de lectures disciplinaires variées visera à enrichir les débats et la réflexion afin de cheminer d’un atelier à l’autre. Une telle formule offre la possibilité aux doctorants/es de travailler ensemble malgré leurs origines disciplinaires variées et d’étoffer leur culture scientifique. Ces ateliers visent à consolider notre formation doctorale. Il est fréquent que nous manquions de temps à consacrer à la lecture d’auteurs incontournables ou à la découverte de tournant épistémologique pourtant fondamentaux. Les ateliers doctoraux que nous proposons aux doctorants/es de TELEMMe seront l’occasion de palier quelques-unes de ces lacunes et de consolider nos connaissances épistémologiques. Ce genre de travail permettra par la suite à chacun de prendre de la hauteur par rapport à son propre travail de recherches, de se positionner vis-à-vis de la thématique abordée, de réfléchir à ses méthodes et de les situer dans son champ disciplinaire comme dans les sciences sociales de manière plus générale. Le travail collégial que nous proposons vise donc à enrichir et à faire mûrir les réflexions de chacun sur son propre travail de thèse tout au long de l’année universitaire.

 

 

 

Fil thématique des Ateliers 2014 – 2015

 

La thématique commune qui a été choisie cette année est celle du spatial turn ou tournant spatial. Le spatial turn est un tournant épistémo-théorique qui concerne les sciences sociales. Ce paradigme spatial a permis à des concepts et des modèles empruntés à la géographie de circuler et de toucher d’autres sciences sociales. Le tournant spatial se traduit par une prise en compte de l’espace et des usages accrus des métaphores spatiales dans les différentes disciplines des sciences sociales. Des auteurs comme Gilles Deleuze, Michel Foucault, Pierre Bourdieu ou encore Michel de Certeau se sont par exemple emparés de l’espace afin de structurer et de construire leurs réflexions respectives. Ils ont pu se consacrer à l’étude de type de lieux par exemple, ou encore se dédier à l’analyse de lieux sociaux. Une des autres formes possibles de la prise en compte de l’espace dans les sciences sociales est le recours à une variété d’échelles d’analyse, comme le fait la micro-histoire qui préfère se concentrer sur des objets d’études ponctuels et restreints dans l’espace comme dans le temps Le tournant spatial questionne de la sorte les pratiques et méthodes employées dans les sciences sociales[1].

 

 

 

Appel à participation pour l’Atelier n°1 – Introduction au « Tournant spatial »

 

Pour cette première séance des ateliers doctoraux de l’UMR TELEMMe qui aura lieu  au cours du mois d’octobre 2014 nous proposons à deux d’entre vous de présenter des textes/ articles portant sur le spatial turn. Les doctorants/es qui auront proposé les textes choisis auront la charge de présenter les auteurs et les textes et d’en livrer leur lecture au moment de la première séance. Les textes proposés devront être facilement accessibles, idéalement libres de droits et ne dépassant pas 40 pages afin que la discussion soit accessible. Chaque intervenant disposera de 30 minutes de présentation du texte/ article et des enjeux de celui-ci. Chaque présentation sera suivie d’un moment de discussion commune afin de permettre le partage des connaissances et la construction de problématiques élaborées collectivement. Ces moments pourront ouvrir à des échanges sur des aspects plus spécifiques à nos différentes disciplines, telles que les méthodologies que nous mobilisons ou les difficultés qu’il nous arrive de rencontrer au cours de notre recherche.

 

Les propositions des textes pressentis pour l’atelier introductif ainsi qu’un résumé rapide de l’analyse proposée devront être adressées par courrier électronique à l’adresse suivante : jeunes.chercheurs.telemme@mmsh.univ-aix.fravant le 15 septembre 2014. Nous suggérons aux doctorants/es intéressées par les ateliers de se signaler afin de faciliter la diffusion des textes qui auront été choisis pour chaque séance des ateliers.

 

Nous indiquons également que les ateliers doctoraux donneront lieu à des comptes-rendus sur le carnet des Jeunes Chercheurs TELEMMe (http://jjctelemme.hypotheses.org.lama.univ-amu.fr/) et que les intervenants pourront publier des résumés de leurs interventions lors des différentes séances, comme lors de la Journée d’études conclusive qui se tiendra au printemps 2015.

 

Indications bibliographiques

 

Afin de faciliter votre familiarisation à la thématique, et d’aborder des textes qui viendront alimenter notre réflexion commune, vous trouverez ci-dessous quelques éléments bibliographiques qui se rapportent à la thématique du spatial turn et touchent à plusieurs champs disciplinaires des sciences sociales :

 

Buléon Pascal, « Spatialités, Temporalités, Pensée complexe et Logique dialectique moderne », Université de Caen, CRESO, Caen, 17 p., 1996 http://www.espacestemps.net/articles/spatialites-temporalites-pensee-complexe-et-logique-dialectique-moderne/ , consulté le 11 juillet 2014.

Felix Driver, Raphael Samuel, « Rethinking the Idea of Place », dans History Workshop Journal, 39, 1995, p. V-VII

 

 Jacob Christian, « Spatial turn », dans Qu’est-ce qu’un lieu de savoir ?, Open Edition Press, Marseille, 21 Mars 2014, https://books.openedition.org.lama.univ-amu.fr/oep/423?lang=fr, consulté le 11 juillet 2014

 

 Molina Géraldine, « La fabrique spatiale de la littérature oulipienne. Quand l’espace renouvelle les pratiques littéraires. », dans EspacesTemps.net, Travaux, 16.06.2014, http://www.espacestemps.net/articles/la-fabrique-spatiale-de-la-litterature-oulipienne/, consultéle 9 juillet 2014

 

Harvey David, Le capitalisme contre le droit à la ville. Néolibéralisme, urbanisation, résistances, Éditions Amsterdam, Paris, 2011

 

Lefebvre Henri, La production de l’espace, Paris, Anthropos, Ethnosociologie, 2000 (1974)

 

Lussault Michel, L’homme spatial. La construction sociale de l’espace humain, Paris, Seuil, La couleur des idées, 2007

 

Ripoll Fabrice,Tissot Sylvie, « La dimension spatiale des ressources sociales », Regards Sociologiques, n°40, 2010, pp. 5-7

 

 Torre Angelo, « Un « tournant spatial » en histoire ? », dans Annales. Histoire, Sciences Sociales 5/2008 (63e année), p. 1127-1144

 

Withers Charles W. J., « Place and the “Spatial Turn” in Geography and in History », Journal of the History of Ideas, 4, 2009, p. 637-658

 

Zeller Thomas, «The Spatial Turn in History», dans GHI Bulletin, 35, 2004, p. 123-124 

 

 En attendant de vous retrouver nombreux à la rentrée prochaine, n’hésitez pas à nous adresser vos interrogations sur les Ateliers doctoraux et sur cette première séance en particulier.

 

 

 

Claire Boër, Cédric Cabanel, Virginie Cerdeira, Assaf Dahdah, Morgane Dujmovic, Laurence Pillant, Julien Puget, Elodie Oriol, Solène Rivoal

 

 


[1] Christian Jacob, « Spatial turn » in Qu’est-ce qu’un lieu de savoir ?, Open Edition Press, Marseille, 21 Mars 2014, Open Access, https://books.openedition.org.lama.univ-amu.fr/oep/423?lang=fr, consulté le 11 juillet 2014.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.