Deuxièmes rencontres d’études balkaniques: A la recherche des Balkans: entre Europe et Méditerranée? – Appel à communications

Appel à communications
 
Deuxièmes rencontres d’études balkaniques
 
A la recherche des Balkans : entre Europe et Méditerranée ?
 
 
Marseille 2-4 juin 2016
 
MuCEM, Villa Méditerranée
 
Les deuxièmes rencontres d’études balkaniques « A la recherche des Balkans : entre Europe et Méditerranée ? » font suite aux rencontres « Etudes balkaniques : état des savoirs et pistes de recherche » organisées à Paris en novembre 2002 autour de l’Association française d’études sur les Balkans (AFEBALK).

L’objectif de cette nouvelle manifestation est de dresser un état de la recherche sur cette région au prisme des manières plurielles d’y pratiquer les sciences sociales. Près de quinze ans après la précédente manifestation, un nouveau jalon doit en effet être posé dans les études sur les Balkans contemporains en France. Nombre de problématiques d’alors (minorités, conflits, frontières, coexistence interconfessionnelle, etc.), qui avaient souvent contribué à particulariser les Balkans comme un espace « à part » en Europe, ont aujourd’hui cédé la place à de nouvelles perspectives, de nouveaux enjeux et de nouvelles pratiques de recherche. Ce nouveau « retour des Balkans » sur le devant de la scène européenne se manifeste par des moments particuliers tels que l’entrée de certains pays dans l’Union européenne (Bulgarie et Roumanie en 2007, Croatie en 2013), par les perspectives d’adhésion d’autres (Serbie, Monténégro, République de Macédoine, etc.), mais aussi par un ensemble d’événements de grande portée, tels que le déclenchement de la crise financière en Grèce et ses effets globaux, ou encore les processus migratoires massifs et dramatiques que connaît actuellement l’ensemble du sud-est européen. Chacun à sa façon, ces moments ont permis de comprendre que la région était à la fois soumise aux mouvements continentaux (les nouvelles adhésions à l’UE) et à la mondialisation (la propagation de la crise, migrations). Cette inclusion des sociétés des Balkans dans des processus plus vastes est accompagnée par les nombreuses transformations qui ont touché le quotidien de ses habitants au cours des dernières décennies. Ainsi, au delà de la question « Les Balkans sont-ils encore d’actualité ? », question rhétorique à l’heure de la crise grecque, des enjeux migratoires, des processus d’adhésion et de recompositions géopolitiques à l’Est et au Sud de l’Europe, on peut se demander en quoi le Sud-est européen constitue toujours un observatoire efficace pour comprendre des dynamiques sociales plus générales qui affectent le continent européen comme la région méditerranéenne.
 
Au delà de la mobilisation d’équipes locales d’Aix-Marseille Université (Maison méditerranéenne des Sciences de l’Homme, LabexMed, MuCEM et Villa Méditerranée), de Saint-Cyr Coëtquidan (CREC), de Lyon (CREA et EVS) et du CETOBAC (EHESS, CNRS et Collège de France), ces rencontres visent à constituer un nouveau jalon permettant de revaloriser l’activité de l’Association française d’études sur les Balkans (AFEBALK) comme forum et lieu d’échanges transdisciplinaires pour les chercheurs travaillant en France, régulièrement comme occasionnellement, sur les pays du Sud-est européen. C’est la raison pour laquelle ce colloque fera aussi une place aux parcours personnels et institutionnels des intervenants, à des tables rondes visant à débattre de l’actualité des études balkaniques ainsi qu’à des échanges plus larges avec le public sur ces questions lors de séances largement ouvertes. 
 
Les propositions (maximum 2 500 caractères espaces inclus, en anglais ou en français avec 5 mots clés et l’indication de l’axe dans lequel pourrait s’insérer la contribution) sont à déposer sur la plateforme scienceconf.org(http://etudesbalkans.sciencesconf.org/?lang=fr) avant le 30 janvier 2016, accompagnées d’une notice biographique de 5 lignes. Vous y trouverez l’appel à communication dans son intégralité accompagné de recommandations thématiques pour soumettre votre proposition. Une réponse vous sera faite le 1er mars. Ce colloque donnera lieu à plusieurs publications.
 
 
 
Call for Proposals
 
Second Balkan studies meeting
 
In search of the Balkans: Between Europe and the Mediterranean?
 
 
Marseille, June 2-4, 2016
 
MuCEM, Villa Méditeranée
 
The “In search of the Balkans: between Europe and the Mediterranean?” conference (June 2-4, 2016) will follow the “Balkan studies: state of knowledge and lines of research” meeting organized by the French Association of Balkan studies (AFEBALK) in Paris in November 2002. The objective of this new meeting is to provide an overview of the current state of research concerning this region through the perspective of the multiple ways of practicing social sciences here. Nearly fifteen years after the previous meeting, a new milestone in the contemporary Balkan studies in France has to be set. Numerous issues valid then (minorities, conflicts, borders, interfaith co-existence etc.), which often contributed to characterizing the Balkans as a “separate” space in Europe, have now given way to new perspectives, new challenges and new research practices. This new “return of the Balkans” to the forefront of the European scene has been demonstrated by distinct events such as the entry of certain countries in the European Union (Bulgaria and Romania in 2007, Croatia in 2013) and the prospective membership of others (Serbia, Montenegro, Republic of Macedonia, etc.) as well as a series of far-reaching events such as the eruption of the financial crisis in Greece and its global effects and the massive and dramatic migratory processes currently facing the entire southeast European region. In different manners, these events have led us to view the Balkan area as connected to both continental (new EU memberships) and globalization (spread of the economic crisis, migrations) trends. The participation of Balkan societies in wider processes has been accompanied by numerous transformations that have affected the everyday lives of its inhabitants over the last decades.  As such, beyond the question “are the Balkans still valid ?” (a rhetorical question at the time of the Greek crisis, the migration issues, the EU membership process and geopolitical recomposition processes in eastern and southern Europe), we can ask in what manner southeastern Europe still constitutes an effective observatory to understand the wider social dynamics affecting both the European continent and the Mediterranean region. 
 
Looking beyond the mobilization of local teams of the University of Aix-Marseille (Maison méditerranéenne des Sciences de l’Homme, LabexMed, MuCEM and Villa Méditerranée), Saint-Cyr Coëtquidan (CREC), Lyon (CREA and EVS) and CETOBAC (EHESS, CNRS and Collège de France), these meetings aim to constitute a new milestone enabling the re-valorization of the activity of the French Association of Balkan studies as a interdisciplinary exchange framework for researchers working in France (regularly as well as occasionally) on the southeaster European countries. This is the reason why this conference will also leave room for personal and institutional experiences, roundtables for the discussion of the current state of Balkan studies along and broader discussions with the public regarding these questions during sessions largely open to the public. 
 

The proposals (maximum 2,500 characters spaces included, in English or in French, with five key words and the indication as to which theme the contribution could be integrated into) must be submitted on the scienceconf.orgplatform (http://etudesbalkans.sciencesconf.org/?lang=en) before January 30, 2016, along with a biographical note five lines long (please, take into account the full version of the call for proposals published on this 

website). You will receive a response on March 1. This meeting will lead to several publications.

 



Citer ce billet
Administrateur (2015, 8 décembre). Deuxièmes rencontres d’études balkaniques: A la recherche des Balkans: entre Europe et Méditerranée? – Appel à communications. Jeunes Chercheurs·euses TELEMMe. Consulté le 13 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qkt9

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.